Téléchargez le nouveau guide des tarifs ! ✨ →
Télécharger le guide
Identité de marque

7 erreurs à ne pas faire pour la création de votre identité de marque

Temps de lecture estimé :
6 min
Temps de lecture estimé :
6 min
Vous démarrez votre entreprise, et arrive le moment crucial de créer l'identité de votre marque. Il y a tellement de choses à penser, vous êtes peut-être un peu perdue et vous ne savez pas par où commencer ? Je vous ai listé ci-dessous les 7 erreurs à éviter, pour vous faire gagner du temps et vous aider à démarrer le travail plus sereinement :

1. Ne pas vous baser sur une stratégie & des objectifs concrets

C'est l'erreur la plus courante, et pourtant, c'est celle qui a le plus d'impact sur votre entreprise. Avant même de penser à l'aspect visuel, il est nécessaire que vous vous posiez pour prendre le temps de réfléchir à toute la stratégie de votre marque. La stratégie, c'est un peu comme les fondations d'une maison : c'est une base solide qui vous donne la direction à prendre pour atteindre votre clientèle cible & vous démarquer. L'identité de marque, c'est comme la façade de la maison : elle va traduire le travail de stratégie fait en amont (qui n'est pas forcément visible d'un œil extérieur) en un bel univers de marque qui donne envie.

En vous basant sur une stratégie bien pensée, votre identité va directement attirer votre client idéal et vous permettre d'atteindre vos objectifs.

2. Penser que cela se résume juste à un logo

Vous l'avez sûrement déjà vu passer des tonnes de fois, mais ça ne fait pas de mal de le répéter : une identité de marque, ce n'est pas juste un logo ! Le logo, c'est une infime partie d'un système beaucoup plus gros, et à lui seul, il n'est pas suffisant pour véhiculer un véritable univers de marque.

Pour commencer, une fois que vous avez votre logo principal, c'est important de travailler des déclinaisons de ce logo. Vous pouvez avoir des variations de votre logo (ce qu'on appelle des logos secondaires), qui vous permettront d'avoir différentes versions adaptables en fonction du support. Ensuite, vous avez les éléments de marque (ou submarks) qui sont des éléments graphiques à utiliser en supplément de votre logo et qui contribuent à renforcer l'image de votre marque. Je vous mets un petit exemple ci-dessous avec les logos travaillés pour l'identité du studio.

Et au-delà du logo, c'est important que vous définissiez une palette de couleurs, que vous sélectionniez quelques typographies dédiées à votre univers de marque, que vous pensiez à la direction photographique, pourquoi pas créer une motif/une texture personnalisée,..

3. Choisir vos couleurs juste en fonction de vos goûts

Cela va de pair avec ce que je vous ai dit juste avant. Si vous choisissez des couleurs uniquement en fonction de goûts personnels, cela ne vous amènera malheureusement pas grand-chose mis à part de perdre votre temps. D'abord, parce que les goûts changent, et que ce terracotta trop tendance que vous adorez aujourd'hui, vous ne pourrez peut-être plus le voir en peinture demain. Et aussi parce qu'il y a tout un sens et une réflexion derrière le choix des couleurs que l'on appelle la psychologie des couleurs. J'ai rédigé tout un article sur le sujet si vous souhaitez en savoir plus, mais, pour résumer, disons que chaque couleur évoque des sentiments/émotions qui lui sont propre.

Donc, en accord avec votre stratégie de marque, choisir les bonnes couleurs qui véhiculent les bonnes émotions & l'ambiance que vous souhaitez transmettre sera beaucoup plus pérenne pour l'identité de votre marque.

4. Trop vous focaliser sur une tendance du moment

Chaque jour a sa nouvelle tendance dans l'univers du design graphique, et il peut être teeeellement tentant vous laisser séduire vous aussi par ces dégradés pastels ou ces photos en forme d'arche. C'est ce que l'on appelle le syndrome de l'objet brillant ! Mais si ça vous plaît uniquement d'un point de vue graphique, et que cela n'a pas du tout de rapport avec la stratégie que vous avez établie en amont, je vous conseille de regarder ces tendances de loin et d'en rester à l'écart.

Les tendances, ça va et ça vient, et le risque que vous prenez en basant votre identité dessus, c'est d'être vite lassée et de devoir tout recommencer dans quelques mois. En plus, comme ce sont des tendances, énormément de personnes vont les utiliser, et ça ne va pas vous aider à vous démarquer de la concurrence.

5. Vouloir faire exactement comme la concurrence

Justement, la concurrence, parlons-en. Quand je travaille sur la stratégie de marque de mes clientes, je consacre une section compète à l'analyse de leurs concurrents. Cela nous aide à définir le positionnement et l'élément différenciant de leur marque, mais c'est aussi intéressant de regarder cette analyse concurrentielle d'un point de vue graphique. Est-ce qu'il y a des tendances au sein de votre industrie ? Est-ce que vos concurrents utilisent tous la même gamme de couleurs, les mêmes typographies,... ?

Ça peut être tentant de te dire de faire le plus possible comme cette marque qui cartonne. Mais l'objectif, c'est de réussir à comprendre ce qu'il faut garder dans votre identité de marque car c'est un élément clé qui fonctionne, et, au contraire, ce qu'il faut faire différemment pour te démarquer de vos concurrents et occuper la place qui vous est due.

6. Utiliser trop de typographies différentes

L'erreur fréquente quand on essaie de créer son identité de marque et que l'on n'est pas graphiste, c'est souvent de vouloir en faire trop. Notamment au niveau des typographies, où on a facilement tendance à se lâcher et à en choisir beaucoup trop !

Au même titre que les couleurs, les typographies véhiculent, en fonction de leur style, des émotions et un ambiance bien particulière. J'ai rédigé un article complet pour vous aider à bien sélectionner les polices d'écritures pour votre identité de marque. L'idéal, c'est d'en avoir 2, 3 grand maximum et qui soient harmonieuses entre elles.

C'est aussi important de définir leurs différentes utilisations : par exemple, la police 1 pour les titres, la police 2 pour le corps de texte,... Ainsi, quand vous devrez vous en servir, vous gagnerez beaucoup de temps.

7. Ne pas comprendre l'importance & l'intérêt d'un bon branding

C'est le point le plus important de toute cette liste. C'est bien de vouloir créer une identité de marque, mais c'est quand même mieux si vous savez pourquoi vous le faites, et pourquoi c'est important. Une bonne identité de marque peut avoir un énorme impact pour votre entreprise. Cela peut vous apporter, entre autres : plus de cohérence et de clarté dans votre entreprise, de la fierté, plus de crédibilité auprès de vos clients, plus de ventes, une évolution plus rapide,... Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire cet article que j'ai rédigé qui rentre plus en détails dans l'importance d'un bon branding.

J'espère sincèrement que cet article vous aura été utile et qu'il vous évitera de reproduire ces erreurs si vous souhaitez créer votre identité de marque par vous-même. Et si c'est quelque chose que vous souhaitez déléguer pour vous dégager du temps pour d'autres sujets, je serais ravie de vous accompagner ! Je vous invite à m'envoyer quelques informations sur votre projet via le formulaire de devis, je reviendrais vers vous sous 2 jours ouvrés pour vous proposer d'échanger plus en détails.

- Justine

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

Static and dynamic content editing

A rich text element can be used with static or dynamic content. For static content, just drop it into any page and begin editing. For dynamic content, add a rich text field to any collection and then connect a rich text element to that field in the settings panel. Voila!

How to customize formatting for each rich text

Headings, paragraphs, blockquotes, figures, images, and figure captions can all be styled after a class is added to the rich text element using the "When inside of" nested selector system.

Cet article t’a plu ?

Partage-le sur Pinterest !

Merci de vous être inscrite à la newsletter !
Une erreur est survenue. Si l'erreur persiste, je t'invite à me contacter par mail à contact@justinewargnier.com
Le studio sur Instagram