Prochaines disponibilités : Juin 2022 ! ✨ →
Demander un devis
Site e-commerce

Augmenter son taux de conversion grâce au principe de confiance

Temps de lecture estimé :
15 minutes
Temps de lecture estimé :
15 minutes
Quand on possède une boutique en ligne, s’il y a bien un indicateur clé que l’on scrute régulièrement, c’est le taux de conversion ! Il est donc parfaitement légitime de chercher par tous les moyens à augmenter ce fameux taux de conversion. Mais il y a beaucoup de points qui peuvent venir influer sur ce nombre et on peut vite se retrouver perdue sur la marche à suivre. Comme je sais que ton temps est précieux, je vais te donner le point clé sur lequel il faut se concentrer et qui peut tout changer : c’est la confiance.e

Quand on possède une boutique en ligne, s’il y a bien un indicateur clé que l’on scrute régulièrement, c’est le taux de conversion ! S’il est faible, cela signifie que tes ventes sont également faibles et donc que, potentiellement, tu es dans une situation critique.

Taux de quoi ?
Le taux de conversion d’un site e-commerce, c’est le rapport entre le nombre de clients qui ont effectivement acheté quelque chose sur notre site et le nombre de potentiels clients qui ont visité le site. Un bon taux de conversion peut varier entre 0,6% à 5,5% en fonction de l’industrie. En moyenne, on tourne autour de 1 à 2% (et ça peut même monter entre 3 à 4% pour le taux de conversion des newsletters !)

Ici, je vais uniquement te parler du taux de conversion d’un site e-commerce, mais il est tout à fait possible de le mesurer pour d’autres cas : le taux de conversion d’une campagne publicitaire, le taux de conversion d’un réseau social,...

Il est donc parfaitement légitime de chercher par tous les moyens à augmenter ce fameux taux de conversion. Mais il y a beaucoup de points qui peuvent venir influer sur ce nombre et on peut vite se retrouver perdue sur la marche à suivre. Comme je sais que ton temps est précieux, je vais te donner le point clé sur lequel il faut se concentrer et qui peut tout changer : c’est la confiance.

Un site e-commerce sur lequel on se sent en confiance conduira bien plus facilement tes potentiels clients à concrétiser leur achat. S’ils ont le moindre doute sur la légitimité de ton entreprise, que ce soit légalement ou au niveau de l’aspect professionnel de ta marque, ils risquent de fermer la page et de passer à autre chose.

J’ai regroupé en 6 points toute une série d’actions qui vont te permettre de donner confiance en ton site e-commerce, et donc inévitablement d’augmenter ton taux de conversion !

  1. Créer un univers de marque et raconter une histoire
  2. Avoir un site bien pensé & bien construit
  3. Présenter ses produits comme s’ils étaient en boutique physique
  4. Montrer que ta marque est légitime
  5. Afficher la preuve sociale
  6. Faciliter l’achat

1. Créer un univers de marque et raconter son histoire

- Avoir un univers de marque travaillé et cohérent en tout point
J’en ai parlé plus en détails dans un autre article, mais travailler ton branding peut véritablement amener ta marque au niveau supérieur.
Ton identité visuelle, ton copywriting, tes photos, tes illustrations, ton packaging,... Tout doit reposer sur une stratégie de marque bien rodée. La différence se voit clairement entre une marque qui n’a pas un univers de marque pensé et travaillé, et celle qui a choisi d’investir dans ce domaine.
Et cette identité doit être cohérente sur tous les points de contact que tu peux avoir avec ton client idéal : ton site, mais aussi tes réseaux sociaux, tes mails & newsletter, tes éléments prints (packaging, carte de visite ou de remerciement,...)

- Humaniser la marque
Aujourd’hui plus que jamais, on veut de l’humain et des émotions. On ne veut plus acheter à des mastodontes sans personnalité, mais à des marques à taille humaine sur lesquelles on peut mettre un (ou plusieurs !) visage. Donc on pense absolument à créer une page à propos sur son site e-commerce, sur laquelle on raconte l’histoire de la marque, les valeurs qui t’animent,... Tu peux également te présenter, et présenter ton équipe si tu en as une, ou bien tes partenaires.1. Créer un univers de marque et raconter son histoire

Page à propos du site de Maha

2. Avoir un site bien construit & bien pensé

- Réfléchir à une navigation et à un parcours utilisateur simple
La navigation au sein de ton site doit se faire de manière fluide et sans que ton client ait à se poser de questions. Je pense à deux choses : le menu principal de ton site, qui doit être clair et pas trop encombré (n’hésite pas à mettre les pages un peu moins importantes au niveau de ton pied de page) ; et à la catégorisation de tes produits. Essaie de te mettre à la place de ton client et de réfléchir à la manière dont il pourrait rechercher ton ou tes produits, puis de structurer ta navigation en fonction.

Mega menu sur le site de Typology

- Travailler son copywriting (et chasser les fautes d’orthographe !)
En 2022, j’ai clairement décidé de mettre un focus sur cette partie avec mes nouvelles clientes. Un contenu rédactionnel clair, bien rédigé, avec un tone of voice adapté à la stratégie de la marque fait vraiment une différence dans la perception d’une marque. Il ne faut pas hésiter à mettre en avant ce qui te différencie de la concurrence ainsi qu’à transmettre des émotions. Dans tes fiches produits, ne te contente pas de juste les décrire brièvement, mais parle aussi des avantages qu’ils vont apporter à ton client ! Et bien entendu, le tout sans fautes d’orthographes.

- Avoir un site pensé pour la navigation sur mobile
48% des Français effectuent leurs achats sur leur téléphone, et c’est un chiffre en constante évolution. Donc si ton site ne ressemble à rien en version mobile, ton taux de conversion va en prendre un sacré coup. Cela demande un peu plus de réflexion que de simplement mettre des blocs les uns en dessous des autres, il faut vraiment penser la navigation et le design de ton site pour qu’il soit adapté à ces espaces plus restreints.

Page d'accueil du site de My Jolie Candle

- Optimiser la vitesse de chargement du site
Sans surprises, si ton site est trop lent à charger, la majorité de tes potentiels clients va fermer la page et s’en aller. Le plus souvent, ce qui pèse lourd dans un site, ce sont les images. Je t’invite donc à bien optimiser tes images avant de les uploader sur ton site e-commerce : privilégie le format JPG (ou PNG s’il y a de la transparence), adapte la taille de l’image à son utilisation (en général, ton image n’a pas besoin de faire 5000x5000 px par exemple) et n’oublie pas de les compresser pour réduire le poids sans diminuer la qualité (dans l’idéal, l’image devrait peser moins d’1 MO).
Au moins une fois par mois, pense aussi à faire un petit nettoyage et à supprimer toutes les images, tous les thèmes et toutes les applications non utilisées mais qui sont encore présents sur le serveur du site.

- Pour les ventes à l’international → permettre de changer la langue et la devise
Dans le cas où tu ciblerais des clients à l’international, il faut qu’ils puissent interagir avec ton site de la même manière que sur ton site en version originale. Ils doivent pouvoir traduire le site dans leur langue et convertir la devise des produits facilement pour éviter de devoir faire les conversions de leur côté (et donc de perdre du temps !)

3. Présenter ses produits comme s’ils étaient en boutique physique

- Avoir des photos des bonne qualité
Les photos, sur un site e-commerce, c’est vraiment un des points sur lesquels il ne faut pas déroger. La plupart du temps, ça va être le seul moyen qu’aura ton potentiel client de voir le produit. Donc si les photos ne donnent pas envie et sont toutes pixelisées, tu réduis considérablement tes chances de vendre quoi que ce soit. Je ne peux que te recommander de passer par un photographe professionnel pour qu’il te fournisse des photos de qualité (ou de prendre le temps de le faire toi-même si tu en as les compétences). C’est un investissement certes, mais qui t’apportera un retour très rapidement.
De bonnes photos produits, ce sont des photos nettes, bien cadrées et avec une belle lumière. Il te faut à la fois des photos dites packshot (des photos du produit seul, sur un fond neutre et sous tous les angles) et des photos lifestyle, pour mettre le produit dans son contexte. La vidéo peut aussi apporter un vrai plus !

- Rédiger une description claire et agréable
Avec les photos, c’est le deuxième point à ne pas négliger pour présenter tes produits. Il faut qu’elle soit détaillée, sans pour autant devenir indigeste. N’hésite pas à utiliser des systèmes d’accordéons ou d'onglets pour diviser l’information en plusieurs parties.

- Fournir les caractéristiques détaillées
Dimensions, poids, composition/matière/ingrédients,...
Toutes les informations sont bonnes à avoir pour rassurer ton potentiel client sur le produit qu’il s’apprête à commander. Il faut essayer au maximum de combler le vide entre un produit qu’il peut voir et toucher physiquement et un produit qu’il ne verra que virtuellement.

- Avoir un guide des tailles
Cela ne s’adapte pas à toutes les industries bien sûr, mais que ce soit pour une marque de vêtements ou une marque de bijoux par exemple, il est primordial de permettre au client d’accéder à un guide des tailles. Ainsi, il pourra être au maximum guidé dans son choix avant l’achat, et cela limitera aussi le nombre de retours. Je te recommande de placer le guide des tailles à minima sur la fiche produit, mais tu peux aussi avoir une page dédiée que tu places dans ton pied de page.

Fiche produit du site Monoware
L'exemple parfait : Monoware
La fiche produit des articles chez Monoware est un exemple parfait de toutes les bonnes pratiques citées ci-dessus ! Les photos sont très belles, il y a mélange de prises de vue du produit seul mais à la fois dans son environnement, et il y a même une petite vidéo qui montre le bol sous toutes ses coutures. La description est claire et lisible, répartie dans plusieurs onglets. Et il y a même ici aussi un guide des tailles (alors qu'à première vue, l'industrie de n'y prête pas vraiment !) pour comparer les différentes tailles de bols et d'assiettes.

4. Montrer que ta marque est légitime

- Avoir un certificat SSL
C’est le fameux petit cadenas qu’il y a à côté de l’URL de ton site, et qui te permet d’avoir une adresse en “https”. C’est un terme très technique, mais, pour la faire courte, c’est la base d’un site sécurisé, qui assure que les données qui transitent sur le site soient chiffrées et empêche les personnes mal intentionné de s’en emparer pendant les envois. Très important sur un site e-commerce donc ! Heureusement, Shopify installe automatiquement ce petit certificat et s'occupe de tout, tu n'as pas à t'en charger !

- Placer un bandeau de réassurance sur chaque page du site
C’est élément très classique qu’on retrouve sur la majorité des sites e-commerces, mais il y en a encore beaucoup qui l’oublie. Si tu ne vois pas de quoi je parle, je te mets un petit exemple juste en dessous, mais, un bandeau de réassurance, c’est tout simplement une section sur ton site qui met en avant 3 ou 4 points clé qui ont pour but de rassurer ton client sur la légitimité de ton entreprise. Ce sont souvent des éléments comme : paiement sécurisé, livraison en 24h/48h, made in France, SAV réactif,...

Bandeau de réassurance sur le site d'Intrépide Studio

- Avoir toutes les pages légales de rédigées
Un site e-commerce qui ne possède pas de CGV ou de Mentions légales, c’est rédhibitoire. C'est typiquement le genre de pages qui vont inspirer confiance à ton potentiel client et lui indiquer que ton entreprise est bien réelle, avec des informations qu’il peut ensuite lui-même vérifier de son côté si l’envie lui prend. Il te faut donc à minima : Conditions Générales de Vente, Mention légales & Politique de Confidentialité. Pour les rédiger, le mieux est de passer directement par un(e) juriste mais, pour débuter, je te recommande d'utiliser les générateurs gratuits proposés directement par Shopify !

- Accéder facilement à la politique de livraison et de retours & remboursements
Je place ces pages au même titre que les pages légales. Si ton client se pose des questions sur les différentes modalités de livraison ou sur la procédure à suivre s’il doit renvoyer le produit, il doit pouvoir trouver ces informations rapidement et facilement.

- Donner des moyens de te contacter
Savoir qu’à la moindre question ou au moindre problème, on peut contacter la marque facilement joue grandement sur le crédit que l’on va accorder à une marque. Si, pour un simple retour, je dois passer 3 mois à jongler avec un service client absent → non merci ! N’oublie donc pas de créer une page de contact qui contient à minima un formulaire contact avec un délai de réponse approximatif, mais que tu peux également agrémenter d’un numéro de téléphone, des coordonnées de la boutique physique (s’il y en a une), et pourquoi pas d’un tchat aussi ?

Page de contact du site de Monsieur Marguerite

- Avoir une adresse e-mail professionnelle
Ça a l’air d’être un détail vu comme ça, mais une adresse e-mail au format contact@nomdetamarque.com (ou bonjour, hello, ton prénom...) ajoute un gros coup de boost dans la légitimité que va porter le client à ton entreprise. Tu peux regarder du côté de Google Workspaces ou de ton fournisseur de nom de domaine pour t’en créer une.

5. Afficher la preuve sociale

- Afficher les avis des clients
À minima sur la fiche de chaque produit, mais tu peux également en distiller un peu partout sur le site (sans que cela ne fasse too much non plus). L’idéal bien sûr, c’est d’en avoir au moins 70% de positifs et d’avoir un minimum d’effort de rédaction de la part de ton client. Un simple “top, bon produit” aura certes plus d’impact que pas d’avis du tout, mais un avis bien fourni et bien rédigé attirera beaucoup plus l’attention.
Selon ton industrie, tu peux également demander pour chaque avis des points de comparaison auxquels ton client pourrait s’identifier. Par exemple : si tu es une marque de cosmétiques, tu peux demander le type de peau de ton client quand il laisse un avis, pour que d’autres personnes avec le même type de peau puissent s’identifier plus facilement.

Avis client sur le site de Fenty Beauty

- Ajouter des photos/vidéos aux avis
En plus des avis textes, certaines applications permettent aux clients de laisser des photos et/ou des vidéos pour appuyer leurs propos. C’est vraiment un gros plus qui peuvent vraiment changer la donne, notamment pour des marques de vêtements par exemple puisque ça permet d’avoir encore plus de visibilité sur le produit porté.

- Mettre en avant les réseaux sociaux
C’est d’autant plus important si tu as une communauté engagée. Tout dépend de ton réseau de prédilection, mais pour Instagram, tu peux envisager d’afficher ton feed Instagram en bas de page. Sinon, d’avoir à minima les liens vers tes différents réseaux sociaux dans ton pied de page.

6. Faciliter l’achat

- Être transparent sur les frais de livraison
Découvrir des frais cachés au moment du paiement, c’est la raison numéro 1 d’abandons de panier. Si tu veux éviter que cela t’arrive aussi, mieux vaut être la plus claire possible sur les frais de livraison. Tu peux par exemple les afficher directement sur la fiche produit, proposer une estimation des frais de port sur la page panier, préparer un tableau explicatif des différents frais de livraison sur une page dédiée,...

Panier sur le site de My Jolie Candle

- Varier les moyens de paiement disponibles
Essaye de proposer plusieurs moyens de paiement à ton client, pour parer à toutes les éventualités. Je recommande à minima la carte bancaire (via Stripe par exemple) et Paypal, mais tu peux également envisager de proposer un paiement en plusieurs fois, l’option “payer plus tard”,...

- Pouvoir modifier le contenu de son panier
Changer d’avis, ça peut arriver ! Si ton client a envie de modifier la quantité d’un article ou de carrément le retirer de son panier, il doit pouvoir le faire, et sans devoir recommencer toute sa commande à zéro...

- Lui donner la possibilité de créer un compte client
Un site sans espace client derrière, ça paraît toujours un peu louche. Comment je fais pour suivre ma commande, retrouver mon historique, modifier mes informations ? Sans forcément forcer la création de compte (certaines personnes aiment passer commande en invité et le fait de les forcer peut tout simplement les faire partir), je te conseille de mettre cette option en facultatif pour laisser ton client décider de ce qu’il préfère.

Page connexion/création de compte au moment de passer une commande, sur le site de Ysé

J’espère que ces points t’auront aidé à y voir plus clair et te donneront des pistes pour augmenter ton taux de conversion. La bonne nouvelle ? Je t’ai tout regroupé dans une checklist à télécharger en PDF, pour que tu puisses y revenir plus facilement et implémenter ces changements à ton rythme.

Si tu mets en place ces actions sur ton site, j’adorerai que tu me tagues sur Instagram @justinewargnier_design ! Et si tu décides de passer à la vitesse supérieure et d’investir dans l’identité et le site de ta marque e-commerce, je serais ravie de t’accompagner avec le studio ✨ Je t'invite à m'envoyer quelques informations sur ton projet via le formulaire de devis et je reviendrais vers toi sous 2 jours ouvrés pour te proposer d'échanger plus en détails.

- Justine

Checklist : Les 6 points clés pour augmenter le taux de conversion de ton site grâce au principe de confiance

Le taux de conversion de ton site e-commerce ne te convient pas, mais tu ne sais pas comment t'y prendre pour l'améliorer ? Je te partage 6 points clés avec les actions associés pour que ton client ait plus confiance en ton site et qu'il ait donc plus envie d'acheter !

Télécharger la checklist
Cet article t’a plu ?

Partage-le sur Pinterest !

Merci de vous être inscrite à la newsletter !
Une erreur est survenue. Si l'erreur persiste, je t'invite à me contacter par mail à contact@justinewargnier.com
Le studio sur Instagram